Quelques mots d'histoire...

Dernier témoin de l’épopée de la Grande Pêche au large de Terre-Neuve et du savoir-faire des maîtres charpentiers de marine normands, le dundee harenguier H2 est construit à Fécamp en 1921, au lendemain de la Première Guerre mondiale, dans le cadre de la loi de 1920 pour le développement de la flotte de pêche française. Il est acheté sur cale en 1922 par l’armement Charles Le Borgne. Goélette à trois mâts, transformée en Terre-neuvier par les chantiers Georges Argentin de Fécamp, Marité est baptisé le 24 juin 1923 dans le bassin Bérigny de Fécamp

Outre la pêche à la morue, le trois-mâts goélette fut tantôt un caboteur danois, tantôt un navire de plaisance suédois. Racheté par un Groupement d’Intérêt Public composé de collectivités normandes, Marité retrouve ses racines françaises en 2004 et devient le plateau itinérant de l’émission Thalassa pendant près d’un an. En 2006, Marité entre en cale sèche à Cherbourg pour un important chantier de restauration. Les travaux se poursuivent à Saint-Vaast-la-Hougue dès 2009 et le 14 mai 2011, la foule, venue nombreuse, accueille Marité qui a rejoint Granville, son nouveau port d’attache. Depuis l’été 2012, le dernier terre-neuvier en bois du patrimoine français, intégralement restauré, a repris la mer et représente la Normandie aux quatre coins de l’Europe.

 

 

1923... 2023

 100 ans, ça se fête !

Retrouvez prochainement le programme des festivités...

100_ans_Marité.jpg